Muriel Lageiste Sophrologue

C'est quoi la sophro ?

Un peu d’histoire…

Alfonso Caycedo, neuropsychiatre colombien dans les années 50, passionné par la conscience humaine et ses troubles, a cherché à proposer une alternative plus douce et moins invasive que les soins prodigués à l’époque. Curieux et avide d’apprendre, il s’est intéressé puis formé à l’hypnose, à des méthodes de relaxation occidentale et enfin à la culture orientale, notamment au yoga indien puis tibétain, et ensuite au Zazen Japonais, une pratique de méditation assise.
Il a ainsi créé en 1960 sa propre méthode, et a inventé le terme « sophrologie » que l’on peut traduire par  « l’étude de la conscience harmonieuse. »

Aujourd’hui, …

La sophrologie s’appuie d’abord sur le corps de la personne, sur ses sensations et sa respiration. C’est avant tout une pratique de relaxation dynamique qui permet de trouver de nouvelles ressources en soi, pour améliorer sa qualité de vie. Elle s’intéresse à la globalité de la personne : à son corps, à son mental et aussi à ses valeurs. Elle est accessible à tous, quelque soit l’âge et la condition physique puisqu’elle se pratique debout ou assis, sans tenue particulière, en pleine lumière, seul ou en groupe. C’est un ensemble de techniques simples, faciles à refaire dans la vie de tous les jours.

mon parcours

La sophrologie agit sur l’esprit (concentration, mémoire, stress, qualité du sommeil) et sur le corps (libération des tensions inutiles, vivre dans le présent, améliorer sa conscience corporelle), et valorise tout ce qui va bien chez la personne.
La détente du corps favorise la détente de l’esprit et permet une meilleure gestion des émotions, une récupération et une bonne adaptation à une situation donnée. En effet, toute action positive sur le corps a une action positive sur l’esprit, et inversement (notion de cercle vertueux). Plus qu’une technique de relaxation, c’est une méthode de développement personnel complète, basée sur la détente corporelle en mouvement ou statique, la respiration, les sensations et la visualisation d’images mentales agréables, apaisantes ou positives.

La sophrologie est l’occasion d’une prise de conscience. De son corps (sensations, positions, gestes), de ses pensées (positives, parasites) , de ses émotions et sentiments, de ses valeurs, de ce qui va bien, de ce que l’on peut changer, de ce que l’on ne peut pas changer…
On y apprend à voir la vie du bon côté, à positiver. Il s’agit d’apprendre à changer notre regard sur les évènements, à prendre conscience des petits bonheurs que la vie nous offre tous les jours, malgré les difficultés ou épreuves qui ne manqueront pas d’arriver.
« La vie mettra des pierres sur ton chemin ; à toi de décider d’en faire un mur ou un pont. » proverbe chinois

La personne prend progressivement conscience des changements à opérer, d’une nouvelle hygiène de vie à installer pour aller mieux, de la nécessité de prendre soin de soi et de son corps… En aucune façon, le sophrologue n’induit quoi que ce soit ; il accompagne la personne et lui transmet la méthode. C’est la personne elle-même qui agit. C’est en ce sens que la sophrologie vise l’autonomie, afin que la personne devienne elle-même actrice de son bien-être, de sa santé.
En effet, comme le précise l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), « la santé n’est pas l’absence de maladie ; c’est un état complet de bien-être physique, psychologique, affectif et social. »

Faire une pause, s’accorder du temps, redonner sa place au corps, se détendre, renforcer le positif en soi, apprendre à gérer ses émotions, à améliorer ses capacités, à vivre de façon consciente et en accord avec ses propres valeurs : voilà ce que vous pourrez découvrir, entre autre, avec la sophrologie.